Jeunes Centristes - L'engagement utile au coeur de l'UDI

Jeunes Centristes - L'engagement utile au coeur de l'UDI

Pour le mois de mai les Jeunes centristes fêtent l’Europe !

La crise économique a révélé la nécessité d’une gouvernance économique commune en Europe. Du Nord au Sud, le rejet des institutions européennes se développe à une vitesse alarmante.

Ce rejet croissant, tout comme le désaccord profond entre Angela Merkel et François Hollande, démontre que le système actuel fondé sur des accords intergouvernementaux est une impasse.

Cette gouvernance commune ne sera jamais crédible, légitime et efficace tant qu’elle ne s’appuiera pas sur des institutions démocratiquement élues à cette fin. Seul le parlement européen, élu au suffrage universel direct, dispose de la légitimité pour définir l’orientation économique du continent. N’attendons pas que les extrêmes prennent le pouvoir dans un pays d’Europe pour s’en rendre compte !

Il semble indispensable aujourd’hui, comme cela est proposé par Guy Verhofstadt, d’imaginer une Europe faite de plusieurs cercles concentriques plus ou moins intégrés. Nous devons garder l’objectif souhaité par les pères de la construction européenne de tendre vers une fédération des Etats-Unis d’Europe.

Mobilisation générale !

Durant le mois de mai les Jeunes centristes, mouvement de jeunesse rattaché à l’UDI, organisent des rencontres conviviales partout en France entres Jeunes de l’UDI et tous ceux qui aiment l’Europe pour fêter la construction européenne.

Ils ont lancé une grande opération sur les réseaux sociaux en diffusant un logo pour dire qu’ils sont la jeunesse qui aime l’Europe.

Le 9 mai, en souvenir de la déclaration de Robert Schuman au Salon de l’Horloge, point de départ de la construction européenne, ils ont partagé sur Facebook et Twitter des photos d’eux avec un drapeau européen devant tous les grands monuments des villes de France.

Les Jeunes centristes pensent que la construction européenne est une construction magnifique qui a apporté la paix et la prospérité à notre continent. C’est pourquoi ils souhaitent fêter ces 63 années d’agrandissement et d’approfondissement de l’Europe dans la bonne humeur.

Depuis toujours ils cherchent par leur action à défendre cette construction contre les extrêmes et la démagogie de beaucoup de politiques. La génération Erasmus souhaitent offrir à tous les européens de nouvelles perspectives en faveur d’une Europe fédérale.

Catégorie : Sur le terrain