Jeunes Centristes - L'audace des Idées

Jeunes Centristes - L'audace des Idées

Repenser les fondements de notre transition énergétique pour accompagner l’innovation et le développement des mobilités vertes !

Et si nous changions notre façon de traiter les mobilités ?  

« Au lieu de taxer, et taxer encore, sans offrir de réelles alternatives non polluantes, au lieu de limiter les mobilités, pourquoi ne pas plutôt aider à développer des voitures et navires réellement verts, sans pile polluante?

Voitures solaires ? Navires électriques et solaires ? Navires à l’énergie hydraulique ? Des prototypes voire des entreprises existent à échelle européenne … Accompagner pour massifier la production? Inciter l’achat du consommateur au lieu de sanctionner ? Tant de pistes pour repenser nos mobilités. Il est aujourd’hui nécessaire de poser la question de la transition énergétique au regard des mobilités dans le cadre des politiques européennes et locales.

L’enjeu est de taille […suite dans l’article]

 

[Suite de l’article sur la plateforme Territoires!]

Un Nouveau Bureau National des Jeunes Centristes Congrès 2017

 

MERCI congrès JC

 

LISTE ELUE

Benoit CUTURELLO

Ariane DELAMARRE

Corentin CARPENTIER

Aurélie TROUBAT

Charles-Antonin BUREL

Paul Eric DECLE

Gerald SIMATOS

Gregory CONCHON

Niels TATEM

Béatrice DUMONTET TARRIUS

Mathieu LAGASSE

Thomas FAURE

Victor ROUVERAND

Sébastien MIRGODIN

Laurent ROUSSEAU

 

Profession de foi de la liste « Le courage d’une autre voie » Congrès Jeunes Centristes 2017

Chers adhérents, militants, responsables de fédérations,

Nous vivons depuis quelques années de véritables chamboulements politiques. Ils sont la conséquence des nombreuses crises politiques, sociales ou encore économiques qui touchent la France et l’Europe depuis plusieurs années. La qualification au second tour de l’extrême droite en 2002 n’était que le début d’une longue série d’avertissements à venir. Les citoyens de la République ont depuis régulièrement exprimé leur colère : à l’occasion de toutes les élections nationales et locales qui ont eu lieu lors du dernier quinquennat de François Hollande, ils ont exprimé avec force leur grand désir de changement. Ils l’ont à nouveau exprimé avec intensité lors des élections présidentielles des 23 avril et 7 mai derniers : les deux partis traditionnels de la droite et de la gauche ont été absents du second tour pour la première fois dans l’histoire de la Vème République. Loin de la balayer d’un revers de la main, nous devons entendre cette colère et la comprendre, comprendre ses raisons profondes, et aider nos élus à y répondre. Les lignes politiques sont donc en train de bouger. Loin de nous effrayer, cette situation nous suggère de renforcer notre engagement politique, de redoubler d’énergie et de détermination dans l’affirmation des valeurs auxquelles nous croyons.

Au sein de la galaxie centriste et au-delà, ayons ensemble le courage de défendre une autre voie. Cette autre voie devra s’illustrer par des idées nouvelles, audacieuses et pertinentes, que nous centraliserons au sein d’un nouveau projet politique. Cette nouvelle voie s’illustrera directement par un nouveau fonctionnement interne de notre mouvement, une procédure d’adhésion, une méthode de travail, une nouvelle composition. Je vous propose de contribuer directement à ces différents points. Notre mouvement sera la somme de chacune de nos énergies.

Notre mouvement continuera à travailler dans un esprit de proximité et de convivialité. Je vous assure qu’ensemble, nous pourrons réaliser beaucoup. Aux côtés d’Hervé Morin, Président de notre parti « Les Centristes » et avec l’ensemble des adhérents membres de notre famille politique, nous voulons faire preuve d’ambition tout en gardant un cap et une cohérence qui caractérise notre ligne politique depuis la création du Nouveau Centre en 2007. Dès le 3 juin, si vous nous accordez votre confiance, nous nous mettrons au travail à l’occasion d’un premier Bureau national et définirons les premières actions de notre équipe en vue de la dernière ligne droite des législatives.

Tite-Live disait « oser ou se résigner à tout ». Je vous propose que nous ne nous résignions à rien, surtout pas aux difficultés actuelles de la vie politique, elles doivent bien au contraire être abordées comme des défis à relever. Je vous propose que nous osions tout, tout ce qui nous permettra d’être à la hauteur des attentes que les citoyens sont en droit d’avoir de leurs responsables politiques. Je m’engage avec l’aide de notre Secrétaire Générale Ariane Delamarre, des 15 futurs membres élus du Bureau National et des futurs membres associés, à mettre en place, avec vous, un mouvement qui ose avoir le courage d’une autre voie. De l’ambition, de la vision, de l’audace, tous ensemble osons !

Les Jeunes centristes souhaitent à la Croatie la bienvenue dans l’Union Européenne

Les JC souhaitent la bienvenue à la Croatie dans l'UEAlors que la Croatie intègre officiellement l’Union Européenne ce lundi 1er juillet, les Jeunes centristes – UDI lui souhaitent la bienvenue dans notre communauté de destin.

Les Jeunes centristes – UDI restent persuadés que l’Union Européenne est la plus belle chose qui soit arrivée à l’Histoire de notre continent en lui apportant la paix, la démocratie et la prospérité. Aujourd’hui elle préserve nos intérêts dans la mondialisation.

Les Jeunes centristes – UDI se réjouissent que les Croates puissent bénéficier des bienfaits de l’Union Européenne et sont certains qu’ils nous apporteront beaucoup. Ne serait-ce que pour notre politique de gestion des frontières.

Lire la Suite

Les Jeunes Centristes présents en nombre au 1er conseil national de l’UDI

Le 15 juin, le conseil national de l’UDI sous la présidence de Hervé Morin se réunissant au CNIT La Défense sur le thème de la croissance. A cette occasion, nous avons pu entendre sur scène et à la tribune nos députés Philippe Vigier et Jean-Marie Cavada ainsi que la sénatrice Catherine Morin-Desailly. Dans la salle, nous avons pu remarquer les questions posés par Gérald Simatos, président des JC03, sur l’emploi des jeunes et par Aymar de Germay, président du NC18 et de l’UDI18, sur l’énergie.

Dans son discours, Hervé Morin a rappelé la nécessité pour la France de savoir garder et faire prospérer les entrepreneurs en leur assurant soutien et confiance. Face à la hausse du chômage, il a indiqué que les solutions se trouvaient dans une meilleures formations des jeunes et apprentis, une renégociation du temps de travail, une libéralisation du contrat de travail et enfin une mise à plat des normes et règlements paralysant les embauches et l’activité professionnel.

Les Jeunes Centristes s’engagent pour l’Europe

Le 11 juin, Pierre Joly et Lloyd Cerceira organisaient à Paris un débat public et transpartisan sur le thème « Avoir 20 ans en Europe aujourd’hui ». Les invités avaient l’ambition de représenter la totalité de l’échiquier politique français. Ainsi étaient présents Julien Rochedy, président du Front National de la jeunesse, ou encore Antoine Tiffine, membre de l’exécutif fédéral des Jeunes écologistes.

Le débat fut riche et animé, chacun pouvant défendre sa conception fédéraliste ou souverainiste. Thomas Elexhauser argumenta à cette occasion que l’Europe était « la meilleure institution pour régler nos problèmes économiques, migratoires et énergétiques ». Lloyd Cerceira, également présent lors du débat, a pointé le rôle majeur de l’Europe en tant qu’institution politique, modèle démocratique et défenseur des droits fondamentaux.