Jeunes Centristes - L'engagement utile au coeur de l'UDI

Jeunes Centristes - L'engagement utile au coeur de l'UDI

Crise des migrants : Laki Sola dénonce un sommet décevant et regrette le manque de coopération avec l’Union africaine sur le cas Libyen

Jeudi 24 avril 2015, les dirigeants européens ont décidé de tripler les moyens alloués pour le sauvetage des migrants en Méditerranée, et ont déclaré qu’ils solliciteront l’aval de l’ONU pour mener des actions militaires contre les trafiquants en Libye.

Laki SOLA, président des Jeunes Centristes, regrette profondément qu’aucun accord n’ait été trouvé pour élargir le champ opérationnel de la mission et permettre aux navires de Triton de sortir des eaux territoriales afin d’aller plus près de la Libye.

Bien qu’il salue la volonté des « 28 » d’anéantir les réseaux de trafiquants d’êtres humains, le président des Jeunes Centristes condamne le manque de coopération entre l’Union Européenne et l’Union Africaine afin de trouver les solutions militaires et politiques les plus appropriées à la résolution de cette crise.

« Les pays européens doivent renforcer les moyens de l’agence Frontex en augmentant encore son budget de fonctionnement mensuel. Aussi, une réelle harmonisation des politiques migratoires européennes doit être mise en place » ajoute Laki SOLA.

Enfin, le président des Jeunes Centristes considère que la résolution de cette crise n’adviendra qu’avec « mieux d’Europe et plus d’Europe. La question de la création d’une réelle armée européenne capable de sécuriser nos frontières et nos intérêts à l’étranger devra très vite être (re)posée » a-t-il conclu.

Les « Jeunes Centristes » proposeront aux parlementaires de moderniser les assemblées

Le dimanche 12 avril 2015, les Jeunes Centristes, réunis en Congrès National, ont procédé à l’élection de leur nouveau bureau. Laki SOLA a été élu Président des Jeunes Centristes au sein d’une direction collégiale composée d’Ariane DELAMARRE, Corentin CARPENTIER, et Grigori MICHEL.

« Ce que nous souhaitons, c’est véritablement apporter des signes concrets de modernisation de la vie politique » explique Laki SOLA. En ce sens, le président présentera aux parlementaires du Nouveau Centre – UDI une proposition de loi visant à reformer le Code Général des Collectivités Territoriales (CGCT) : La présidence et le secrétariat de la 1ère séance de chaque assemblée nouvellement élue seraient dévolues respectivement au plus jeune et au doyen d’âge (plutôt que l’inverse comme c’est le cas actuellement).

En cas d’égalité de vote, la prime à l’âge serait remplacée par une prime à la jeunesse ». « Cette réforme – hautement symbolique – permettrait un véritable coup de projecteur sur les partis politiques qui favorisent le renouvellement » ajoute Corentin CARPENTIER.